Comme le nouvel orgue de l’abbaye de Montheron doit à la fois servir le culte protestant et permettre de donner des concerts, j’ai pensé que l’esthétique Germanique baroque serait la mieux adaptée. Ce style  extrêmement  polyvalent permet de mettre en valeur le répertoire de la musique baroque d’Europe du nord sans pour autant disqualifier les œuvres, soit d’esprit plus méridional, soit plus récentes comme les œuvres romantiques ou contemporaines.

Ce type d’orgue se traduit au niveau de la construction des tuyaux par le choix de tailles étroites. L’harmonisation favorise le son fondamental par rapport aux harmoniques, ce qui donne une sonorité plus large et moins brillante, comparativement au style Français de la même époque.

Le tempérament, qui est la manière d’échelonner les douze demi-tons, est légèrement inégal, comme il était d’usage partout en Europe à l’époque baroque. Ce système qui différencie les tonalités entre elles (contrairement au système égal actuel) permet de mettre en valeur l’écriture des œuvres anciennes, qui ont été conçues pour de tels tempéraments.

J’ai aussi adopté pour le dessin, certaines caractéristiques typiques des orgues baroques Allemands comme les proportions larges et les tourelles polygonales ou en tiers-points.

Hauptwerk  53 notes C-D-f5
Hinterwerk   53 notes C-D-f5
Pédal    29 notes C-D-f3
Principal 8’ 
Rohrflöte 8’
Octava 4’
Quinta 3’
Octava 2’
Terz
Mixtur IV
Gedackt 8’
Principal 4’
Rohrflöte 4’
Cornett III 
Dulzian 8’
Glockenspiel 4 octaves
Subbass16’
OctavBass 8’
Posaune 16’
Trumpet 8’ (jeu à venir)
Accessoires
 Tirasse Hauptwerk.
Accouplement à tiroir II/I.
Tremulant.
Zimbelstern
Nachtigall.
Pression
75mm.
Accord
 440 Hz.
Tempérament inégal
 1/6° de coma

Ce diaporama nécessite JavaScript.